Bon, on me dit à l'oreillette que j'aurais quand même pu montrer les master pièces coupées dans les coupons dont les chutes ont servis à Captain america.

J'avoue, je n'ai guère cousu cet hiver, entre autre parce que j'ai perdu quelques kilos et quand on voit le temps que prends un vêtement à la main, pour le porter 1 mois, le ratio temps passé/ durée de vie du vêtement ne rentrait plus dans mes critères et l'avantage quand on ne fait plus un 48/50 c'est qu'on peut rentrer dans un magasin et acheter des vêtements oui, oui, ça peut arriver si on n'y prend garde.

J'ai quand même fait une Lora parce que ce tissu de chez Toto c'était pécher de ne pas l'utiliser. Une madeline de la maison victor que je me suis dépéchée de revendre parce que la coupe me faisait un dos de nageuse allemande sur des hanches de cycliste ( un peu comme sur la mannequin en fait, sauf que je comptais sur mes voluptueuses rondeurs pour éviter le drame ). Ce qui me rassure, c'est que toutes réalisations portées que j'ai vu donne le même résultat, un poil plus d'ampleur sur la jupe ou une taille mieux cintrée éviterait peut-être l'inconvénient.

Vous ne verrez donc pas la madeline qui fut un chef d'oeuvre de précision, mais vous aurez au moins la Lora. J'aime ce modèle, facile à porter, facile à faire, je dois dire que le ratio feignasse/ je me la pète parce que c'est moi qui l'ai fait est très-très-plutôt bon.

SI je me souviens bien je l'ai taillée en 44, actuellement je fais un 40/42 et je la porte encore un peu, je n'ai pas fais attention à la composition du tissu, mais à vu de nez je dirais un certain nombre de bouteilles en plastique soupoudré d'élastane et zéro lycra, de fait, il ne ne bouge pas, ni en couleur, ni en usure, je pense que les archéologues la retrouveront telle quel sur mon fossile.

 

DSC_0418

DSC_0401

DSC_0399

DSC_0405