100_9272

 

Comme vous futassiez plusieurs à me demander un diagnostique Darlingesque sur divers problèmes rencontrés sur votre fidèle déstrier couturistatesque je vais vous faire bénéficier de mon expérience longue et fournie en la matière de prise de tête avec Darling.

 

En effet, Darling et moi, on a eu des mots, je luis reprochais de ne pas savoir s'adapter aux fines viscoses ou délicates crèpes de satin à quoi elle me rétorquait que je n'avais aucun respect de ses émotions, que j'étais trop exigeante et s'ensuivait généralement des larmes, de l'énervement et j'en passe avant de finir à l'auberge des Culs tournés, excellente adresse s'il en est lorsqu'on fait la gueule.

Cependant, je ne suis pas du genre à rester sur un échec, aussi, je suis entrée en psychanalise et on a mis les choses à plat afin de donner une nouvelle chance à notre binome.

Pour les autres couturières qui pourraient passer par les heures sombres de la crise de couple voire même de la remise en cause de leur choix de partenaire, avant d'en arriver au deuil ou à  la rupture voici les quelques vérifications qui par expérience peuvent vous sauver, certaines paraitront bêtes, mais comme un commandant de bord d'airbus 380, il vaut mieux garder sa check-list sous le bras pour éviter le divorce.

Lorsque vous constatez sur votre machine électronique que malgré vos tatonnements de réglage de pression de pied ou de tension de fil vous n'obtenez pas un point de bonne qualité, il convient de se poser plusieurs questions, qui ne s'étaient peut être ( ou même jamais ) posées sur votre vieille MAC mécanique qui pour la plupart ont une souplesse de matériel qu'on ne rencontre pas avec l'éléctronique. Par ailleurs, je souligne que pour les matières que je couds le plus fréquemment à savoir, coton de toute épaisseur, jersey, viscose, je ne change pas de pied outre les pieds spéciaux pour boutons ou zip, le choix s'averera bien sur différent pour de grosses épaisseurs ou des tissus à l'adhérence particulière comme une soie ou un plastifié.

- 1 - L'aiguille 

Avez-vous pensé à remplacer l'aiguille, chacune ayant son usage, microtex, jersey, cuir, jean, universelle...l'universelle est une fausse bonne idée, si elle peut se montrer satisfaisante sur des cotonnades, certains polyester d'épaisseur et de souplesse d'ordre minime, vous vous exposez à des déconvenues sur des jersey ou des viscoses, le point aura l'air détendu ou irrégulier, malgré un réglage manuel le plus pointu possible et ce conseil sera valable sur votre surjeteuse.

Si comme moi, vous avez récupéré les stocks d'aiguilles et de fils familiaux, soyez vigilante à la longueur de celle-çi, d'une marque à l'autre dont certaines ne sont même plus distribuées, la longueur peut varier jusqu'à 1 cm. ( personnellement, j'ai une quantité de mercerie singer et schmetz qui sont relativement standart sur les machines d'aujourd'hui mais j'ai également trouvé des perles qui ne correspondent plus du tout ) 

 

-2 - La plaque

Vous avez une MAC éléctronique avec peu ou prou de point de broderie, vous avez donc une plaque pour point droit et une autre pour point broderie ...Personnellement, sur mon elna, je ne sais même plus qui est quoi, mais quand tout a été essayé et que ça continue de me faire des points irréguliers ou uniformément moches, il m'arrive de solutionner le problème de cette manière.

 

- 3 - La canette

Je vous l'ai dit, j'ai un stock conséquent d'antiquité de couture et de ce fait un nombre de cannette monumentale de toute taille et de toute forme, arrondie ou plate, courte ou longue, plastique ou métallique, transparente ou pas. Elna sur ce point n'a pas voulu faire comme les autres et utilise des canettes qui lui sont personnelles, donc exit toutes mes vieilles canettes.

 

- 4 - le fil 

Pour ma part, si j'ai des tissus de toutes qualités du magnifique oko-tex tissé main dans les hauteurs du mont Fuji par des dresseurs de coléoptère unijambiste albinos à stabisme divergeant à la pire cochonnerie made in China avec, ce n'est pas exclu un peu de travail bénévole forcé de prisonnier politique, je suis par contre très constante sur mon choix de fil.

En l'occurence, un fil de haute qualité tenant le haut du pavé, qui à mon avis est parfait sur de l'épaisseur multiple à partir de 4 épaisseurs donne des résultats affligeants sur un microtex ou un jersey car il s'avère trop raide, à mon grand dam, ce sont les fils cotons, les fils bas de gamme que j'achète 1 € la bobine qui m'ont donné les meilleurs résultats sur ces matières. Si vous avez des fils de broderies, ils sont généralement plus souples, vous pouvez le tenter et je pense que je vais rapidement essayer

 

le fil mousse pour toutes les matières souples.

 

- 5 - La vitesse 

La Elna aligne ses 1000 points sans problème mais sur un tissu fin ou maillé, une trop grande vitesse provoque des bouchons 

 

Au delà de ces points de vérifications, il convient de préciser qu'il est fortement déconseillé de jouer avec le réglage de la tension du fil de la canette car c'est un réglage d'usine et qu'il est particulièrement sensible.

 

Normalement, avec tout ça, vous êtes parées pour une nouvelle lune de miel !