Lorsque le patron est sorti, je pense que c'est le seul patron deer and doe où je ne me suis posée aucune question, il ne me tentait absolument pas, les volants tout partout etc...

Et puis je suis tombée sur l'exemplaire de l'Usine à Bulle, force est d'admettre qu'elle et moi, on a que la passion en commun parce qu'en terme de morpho et de style on est plutôt éloignée.

Mais la myosotis, avec une taille descendue, elle n'avait plus grand chose à voir, il y a eu un déclic et il m'en fallait une là, tout de suite en blanc avec une ceinture marron pour aller avec mon sac et mes sandales ( oui, je sais normalement, on part de la robe, mais pas moi ).

Donc 18 km de fronces plus tard, j'avais ma myosotis blanche, j'ai un peu grossis ces derniers temps alors la taille 46 n'était pas de trop, la vendeuse était toute fière de me dire qu'avec les fronces, le plumetis perdrait sa transparence, bin heureusement que j'avais prévu un fonds de robe parce que j'aurais perdu ma dignité dans l'affaire. En terme de modifications, j'ai descendu la taille de 3 cm et raccourcis les deux volants en tout de 8 cm pour équilibrer la modification de taille et soustraire la réduction habituelle vu que je fais au moins 10 cm de moins que la stature DnD.

Et puis, j'ai signé direct pour une deuxième sans volant ( parce que l'effet mongolfilère/marylin monroe dans les escaliers, je gère assez moyennement ) et en l'occurence, je venais d'acquérir 2 m de double gaze d'un bleu lagon à tomber, initialement prévue pour une combi pantalon LMV mais dont l'essai sur le corsage fut un cuisant échec. 

J'ai pu utiliser de magnifiques boutons dorés pailletés absolument dispendieux mais tellement wow, ils font tout sur la robe et sur la blanche des boutons d'un stock récupéré dans la famille ( chez quelqu'un qui avait le même syndrome du bouton que moi ).

Myosotis à la lecture des explications me semblait présenter deux écueils, l'ensemble col-boutonnière et la répartition des fronces.

En effet, les textiles les plus indiqués pour ce modèle ne sont pas nécessairement les plus simple à maîtriser, si vous ne l'avez pas encore fait et que vous n'avez pas trop d'expérience sur le sujet, je conseillerais de bien choisir la doublure qui peut vraiment compliquer la vie pour ce qui est du col ( et un bon fer ). Pour les fronces, même si c'est fastidieux, n'hésitez pas à utiliser jusqu'à 3 fils de fronces, ce sera plus pénible à retirer mais elles seront plus régulières.

Ne lésinez pas sur le marquage, pour ma part, j'ai divisé en 6 parties chaque volant avant et arrière ( soit 24 marques au total pour 1 étages ) pour obtenir le résultat le plus harmonieux possible car le plumetis est vraiment raide pour moi qui préfère les viscoses et les jerseys.

 Et finalement, j'ai fais l'été avec 3 robes dont deux myosostis ( je vous parlerais de ma révélation Azara et June plus tard ).

 

Myosostis

 

DSC_1160

DSC_1161

DSC_1156

DSC_1157

DSC_1168