Mais quand on a deux furetons rapprochés en age, c'est difficile d'y couper. Ceci dit une fois terminé, les deux voulaient le même rhaaaaa.

A l'origine, une demande de mon fureton numbeur oane qui a trouvé très pratique le sac en peau de sirène, une rentrée qui approche un grand pas, un sac de l'année précedente qui a eu un grand succès mais dont les lanières ne se règlent pas; ( Visualisez un enfant qui se retrouve les épaules en arrière comme si on essayait de lui  empiler les omoplates ) et moi qui ai besoin de me détourner d'un projet en stand by pour cause d'incompréhension des explications burda ( oui, moi aussi, en même temps, c'était sans doute audacieux de ma part ).

 

Bref, j'ai laissé tomber l'effet nuage et je suis repartie sur un patron burda, reçu une magnifique commande de tissus au motifs gars vi vi, on en trouve !  Après une grosse session princesse prout-prout c'est plutot agréable de revenir à des valeurs moins kibrille, j'ai même pu laisser mes verres polarisés dans la voiture. Je suis toute fière de mes lanières en plus même si j'y ai pété trois aiguilles et certainement faussé mon pied à fermeture éclair et bonne grosse galère avec les rabats et les motifs.

Et bé oui, pour que les voitures ou les élèphants ne se retrouvent pas sur le dos ( sur le dos dans le dos...du sac ) et qu'ils roulent ou marchent à peu près droit  il a fallut trafiquer le patron, faire des coupes et des coutures où il n'y en avait pas, laisser tomber la couture au biais parce que je ne vois pas bien ce que j'aurais pu mettre pour que ça reste p'tits gars ce qui fait, qu'il n'a plus grand chose à voir avec le patron d'origine, même pas le gabarit vu que je l'ai agrandis pour que fureton numérobis puisse y mettre un change complet et son doudou de 15 m de long pour son entrée en maternelle et numbeur oane ses Tintins....bref, oubliez que j'ai prononcé burda, on va dire que ça ne m'a servi que pour les proportions.

Fermeture aux pressions kams et franchement, j'en ai plein les bottes, ça doit faire 5 ou 6 fois que j'en mets et à chaque fois, le même constat amère, c'est dur à fermer QUAND ça veut bien fermer et puis faut avoir le coeur et les doigts ( les ongles ) bien accrochés quand on veut les enlever pour en mettre d'autre quand on a raté son coup. Suis-je la seule à galérer comme ça ? parce que tout le monde a l'air de trouver ça merveilleux, je ne dois pas être douée.

 

Allez place aux photos ( un jour, j'aurais un bel appareil et de jolies lumières pour faire de belles photos ) 

 

100_8478

100_8479

100_8480

100_8481

100_8482

 

100_8484

100_8485

100_8486

100_8487

100_8488

si vous avez l'oeil, vous aurez noté que du même patron, je ne suis pas parvenue au même résultat...