Il y a un bon moment, j'ai découvert les patrons Deer n' doe qu'on ne présente plus c'est évident et ce qui ne gache rien, se déclinent jusqu'au 46 sans être informe ou à la sauce ménagère de plus de 50 ans, enfin avoir un peu de style était à ma portée couturesque;

En fin d'année, on nous a annoncé des invitations à quelques heureux evenements et j'ai immédiatement pensé à Deer n' doe et plus exactement à Belladone, faut dire qu'elle claque, la Belladone. Cependant, un petit doute m'assaillit dans mon sommeil : larges épaules + type d'emmanchure = modif' de patron j'en suis quasi certaine et réveils nocturnes en sueurs eten hurlant "nnnaaaaan pas le découds-vite " et puis en survolant les sites de fringues, je me dis qu'on va être 20 nanas dans ce genre de robe et ça m'a amené à revoir ma copie, oui, la Belladone viendra en son temps mais pas pour cette invitation là.

Comme l'Aubépine était la preum's sur ma favorit' list c'était sur, ce serait celle là, depuis le temps que je rêve d'une robe taille empire qui ne me complexe pas des poumons. Au détour d'un achat de biais je suis tombée sur une viscose à me faire frémir et à griller ma CB, ( oui, il faut seméfier, l'achat de biais est la porte ouvete à toutes les fenêtres ) alors pour la première fois, j'ai fais une toile.

Mais bon une toile que je voulais sympa quand même, un peu fun et portable, par contre, comme je n'ai évidemment pas tenu mes résolutions de début d'année, mon stock de tissu est passé de gargantuesque à démentiel, il fallait à tout prix que ça passe dans un coupon du stock, alors j'ai raboté la longueur et là, c'est vraiment pas de bol, à la louche, je pensais que ça ferait une tunique un peu longue mais en fait, ça fait plutot robe trop courte, je vais être bonne pour lui faire sauter 10 cm parce que ça me donne un look baby doll auquel j'adhère moyennement, les plis religieuses...rhhaa les pllis religieuses; je mourrais d'envie d'essayer sur un tissu à motif, ce n'est pas ignoble, mais bon, ce n'est pas non plus une vraie valeur ajoutée.

Je ne vous montre pas la doublure parce que c'est arlequin que du stock on a dit ! ceci dit, la robe est intégralement doublée en dehors des manches.

Pas de diffculté ou de modification particulière, je suis restée très scolaire, c'est super confortable de travailler sur des patrons marges incluses et il ne faut pas prendre de liberté avec les explications, en les suivant à la lettre ça marche ( ça c'est parce que j'ai galéré pour fermer la doublure à la taille vu que j'ai épinglé sur moi, au lieu de faire comme le livret le préconnisait et paf, ça t'apprendra la Furette à faire la maline ). Le tissu est une cotonade légère mais qui manque un peu de souplesse, ça donne un effet un peu bouffant  surtout dans le dos qui passera à l'usure ou au lavage ( j'espère ), je sais que le tombé sera différent avec la viscose alors je ne m'inquiete pas trop.

Ne le croyez pas si vous voulez,  je l'avais repassée...mais ça c'était avant de faire 3 ou 4 aller-retour au boulot avec la chose pour trouver un interstice ou une faille spatio temporelle pour la photographier là bas où j'ai une luminosité nettement supérieure à la maison. Dés qu'on aura un petit rayon de soleil qui permettra des photos en exterieur sans choper une pneumonie je mettrais des clichés de la robe portée ( qui aura peut etre été raccourcie d'ici là )

100_8744

100_8743

100_8742

 

Coton je ne sais pas qui aubergine, sans doute de chez selftissu, capel fuschia ( oui, je l'aime celui là  et je l'aimerais encore plus en orange ) 

 

et quelques photos portées, 

100_8756