Comment ne pas céder aux trompettes fantasmagoriques de la couture pour mini gonzesses quand mes furetonnets d'amour -que-j'aime-et que-j'adule ne portent les fringues que je leurs couds ( sur fond de musique de Your own personnal Jesus je vous prie ) que lorsque celles-ci sont trop petites et encore.

 

Le cahier des charges était juste un modèle sans manche, cette furetonnette avait déjà eu une robe de ma phase Intemporel et elle porte encore certaines des pièces même si ça nécessite quelques adaptations élastiquées. Je n'avais pas forcément beaucoup d'idée et en feuilletant ma pile, je suis tombée sur ce modèle qui m'avait fait acheter la revue quasiment tellement je l'avais trouvé choubidou.

En terme technique, je ne me suis pas posée de question, néanmoins,je me suis lancée là dedans en veille de week-end, le choix de tissu était une cotonnade basique alors j'avais vraiment la flemme d'aller chercher une glissière invisible d'autant que j'ai récemment fait une razia sur des zip de toutes les tailles et les couleurs dans un destockage. Il n'est pas du tout certain que le résultat eût été probant, j'ai monté assez peu de glissière invisible et j'ai toujours été déçue de ma performance. Alors j'ai passepoilé le zip, c'est un peu pénible à faire mais le résultat est pas mal, ça fait assez propre.

Toujours en adaptation, le modèle prévoit une finition des manches au biais et franchement, j'ai un top-boulet en cours de fossilisation sur le mannequin parce que les finitions biais sur la manche sont juste criminelles alors je n'avais vraiment pas envie de me lancer là dedans. Ma solution n'est pas forcément meilleure, j'ai dessiné des enformes, à la base, j'aurais même fait un enforme pour doubler tout le haut jusqu'au sternum mais avec les plis je me doutais que j'allais au carnage.

 

Pour les plis, le fait que mon tissu ne soit pas souple comme le néoprène ou une maille épaisse, bien que j'ai évidé à mort, ça fait des faux plis et je ne vois pas trop quoi faire pour éviter l'écueil, peut-être que j'aurais dû doubler...Si vous avez des idées, je suis preneuse de tout conseil.

 

Histoire que la miss puisse faire ses trucs de môme sans devoir payer un tribut à la dignité, j'ai fais un bloomer, en terme de taille, je suis assez limitée sur mes patrons j'ai donc taillé en 3 ans alors que la puce commence à bien taper dans le 4 ans et que la robe est en 104. 

DSC_0541

DSC_0542

 

DSC_0545

DSC_0543