Et bin oui, faut en parler de cette grosse feignasse de père noël, soit disant qu'il est partout, mais moi, je vous dis que c'est pas vrai ! Les lutins, c'est du pipeau ! Faut tout faire soi-même ! Et oui ! 

 

 

Bon, pas trop déçues, vous pouvez vous asseoir 2 mn le temps d'intégrer le scoop.

Heu sinon, l'année dernière, vu que je m'étais mise la barre un peu haut, j'avais pensé démarrer les cadeaux de noël home-made en janvier, mais sur ce coup là, je m'étais encore mis la barre vachement haut, surtout je manquais cruellement d'idée, j'avais pensé me lancer sur un vêtement pour ma franginette et j'ai bien fais de ne pas le faire car son choix de patron était carrément à l'opposé de ce que j'aurais imaginé.

Par contre, les bijoux, elle aime bien ma soeur et moi aussi, ça fait un moment que je regarde sur pinterest les bracelets hipanema, voilà un bon fallacieux prétexte pour acheter une machine à tisser  et de la perlouse ou je ne m'y connais pas.

J'ai pris un métier à tisser premier prix, j'en voulais un qui soit en bois, il me semblait mieux finis, rustique et solide, mais je n'ai point trouvé, je me suis rabattue sur le modelé beadalon et franchement, c'est une purge ce truc. si vous ne serrez pas, ça ne tient pas car il faut une juste tension, mais si vous serrez comme nécessaire et bien il se déforme et c'est aussi confortable que de tisser sur une boite à chaussure.

Ensuite, pensez bien à vos petits noeils mesdames si vous vous lancez là-dedans, après m'être retrouvée avec les yeux qui brulaient et voyaient des perles jusque dans la cuvette des vatairss, j'ai foncé chez Madame la mercière la plus proche pour investir dans une loupe de brodeuse. C'est pas mal, mais j'eusse été mieux avisée de prendre le modele avec lumière integrée.

Passé ces petits désagréments, tisser est agréable et reposant mais c'est long. Moi qui suis une burne de canasson castré au tricot et une bille d'oeil de verre au crochet, j'ai enfin trouvé un autre travail d'aiguillle où je puis espérer m'épanouir.

Une fois réalisé en copiant sans scrupule le coup de coeur etsy/pinte que j'avais eu nanmého, restait la cruelle question de l'assemblage, ma franginette,  porte de l'argenté en majorité, mais ses couleurs du moment, l'arrivage de perles miuky à ma disposition ont fait que binnnn heu l'argenté, c'était bien joli, mais ça je ne l'avais pas vraiment anticipé quand j'ai acheté les attaches. A J-2, je n'allais pas courir en centre ville de la capitale du monde breton de l'ouest pour changer d'attache avec mes deux furetons surexcités sous le bras dans un magasin de perles ! Définitivement pas possible, donc n'en doutez pas, il y a là une terrible faute de goût , honte à moi houuuu mal ! vilaaaaine ! mais commise en toute conscience.

Pour agrémenter mon bracelet, j'ai opté pour du cuir doré ( aucune idée de la durée de vie, j'espère que ce sera moins minable que les chaussures ) et il me restait un tout petit mini bout de biais mitsy pétunia que j'avais gardé par erreur, par bêtise conservatrice, précieusement. Je l'ai fermé et pour le gainer, je l'ai garni avec un deuxième morceau de cuir pour éviter qu'il gondole ou se froisse trop. 

Et voilà le résultat, tant que j'étais dans la perlouse, j'ai liquidé mon stock ès salon créativa etc et produit des boucles-d'oreille pour accompagner le bracelet.

100_9236

 

La bête sur le métier à tisser.

 

100_9238

 

 

 

100_9241

100_9243

 

100_9244

 

Perles diverses : miuky, perles et passion, salon creativa.