Cette année, j'ai peu sévis pour  Noël et j'ai visé d'autres victimes. J'ai décidé de lancer une nouvelle coutume ancestrale qui fera que chacun son tour aura le droit à son Noël home-made, mais je ne dirais jamais qui à l'avance, ( ambiance : musique de psychose, échange de regard anxieux par dessus les paquets et rire dégénéré à la fin ).

 

Cette année la roulette a désigné ma frangine mais vous le saviez et mon frangin. J'ai peu l'occasion de coudre pour des hommes vu que mon beau M. Furet lance toujours des regards inquièts vers ma collection de patron masculin. Comme le frangin habite loin, il pourra toujours planquer le cadeau si ça ne lui plaït pas.

J'ai opté pour une chemise type vareuse d'Ivanne S dans son livre Grain de couture pour homme et femme, vous savez ( ou pas ) le livre que j'ai acheté au salon créativa parce qu'il allait jusqu'au 46 jusqu'à m'apercevoir qu'elle et moi n'avons pas tout à fait la même version du 46 ( et je m'étais répandue en lamentations ) comme depuis je me suis améliorée en patronnage et qu'en plus, j'ai pris la peine de lire les explications techniques de son livre ( il s'en passe des choses aux vatairçes quand même ) ou elle explique comment modifier ses patrons ( est-elle sympa quand même ? ), je m'y suis mise.

J'ai fais un mixte de Gypse et Granite, au début, je voulais faire juste la Gypse, mais franchement, j'adhère pas à l'ouverture en bas devant, je ne sais pas si c'est un effet de style, une adaptation pratique pour que ses messieurs puissent sortir tous le service sans risquer de mouiller le bas de chemise, mais j'avoue que mon esprit déviant ne peut pas regarder cette fente sans se dire que même pour nous qui ne sommes guère prudes,non, ça va pas être possible. Ceci dit, Granite me plaisait beaucoup aussi, mais ma capacité à travailler le lin et les pattes polo ont fait qu'il a fallut rajouter l'empiècmeent de Gypse pour garantir une longue vie à l'ensemble, d'autant que mon frérot partage ma vision des choses quant à la durée de vie d'un vêtement, c'est fait pour être usé et un jour ça lachera alors on ne va pas trop se miner le carafon à faire attention.

Pas de difficulté particulière, c'est une couture accessible et assez rapide, le tissu était acheté depuis août je crois bien, le modèle décidé en même temps et j'ai réussi à la finir le 24 vers 15 h, comme d'hab'. Vous n'aurez pas le résultat porté parce qu'on était occupé à boire et à manger avec excès.

 

100_9246

100_9247

100_9248

100_9250

100_9251

Lin gris orage et boutons métal Selftissu