Celles qui lisent régulièrement ce blog le savent bien, voir du Burda ici est assez exceptionnel...on peut le regarder avec l'interêt savant du médecin qui redécouvre un candidose ou bien vivre sans...Mais voilà, je scrute toujours les burda sait-on jamais, un jour peut être... 

Cette fois çi, je l'ai acheté parce que ces derniers temps, les modèles burdas retrouvent un peu grace à mes yeux, même si je les trouve extrement redondant...ça a ses bons cotés quand on a raté un super modèle on sait que dans les 24 mois qui suivent, on va forcément le retrouver...

Bref, les modèles vraiment sympas comme d'hab' sont réservés au reste du monde ( sous entendu par là, tout ce qui a des nichons et fait au max du 44 ) et pour les grosses, quelques pépites comme ce magnifique sac à manche. Dans l'absolu, j'ai mes périodes tentatives sexy où je porte de l'ajusté ( voir du saucissonnant ) et d'autres où j'ai besoin de sac, de poncho, de couverture à 3 trous et pour parfaire la chose à cause de la réglisse, je suis dans la période obsessive du low back.

Alors la tunique 137 s'est vite révelée prometteuse, zéro pince et 4 pieces MAIS low back pour être TENDANSSSSE avouez que ça sent le challenge pour ressembler à quelque chose avec ça. Déjà, on retrouve tous les ingrédients d'un bon drame, une seule photo et la meuf qui est prise de profil et quand sur le mannequin canon rembourrée comme Mme Doubtfire c'est pas flatteur, imaginez un peu sur une furette encore en pelage d'hiver...

Je me suis faite une toile dans un lainage ma pauvre...enfin quand je dis lainage, non, de la maille, parce qu'à mon avis, si j'ai le malheur de m'approcher d'une source de chaleur, va falloir courir vite

wonder_woman_in_bigger_explosion_by_molestrangler-d4hyq2g

Ceci dit, le pire n'est sans doute pas dans la composition polluante, indestructible et cancérigène mais dans le motif cf plus haut mes périodes monomaniaques, ben là...c'était la phase Dot power ...So sorry darling.... ( heureusement, je suis passée au triangle haha ).

 

Le modèle étant constitué de deux épaisseurs, j'ai du cogiter un peu pour faire des enformes car le tissu n'a qu'une face à motif, j'étais au top comme d'hab' hein, découpé ça à l'arrache, vive l'à peu près...ben le résultat va avec. Je me suis tapée une montagne de point à la main pour faire tenir tout ça....vive le point invisible et une fois enfilée...Ma doué benniget, On comprend pourquoi les prises Burda se sont faites de profil de face, à part en panoramique, c'était hors cadre...

Le col est mal foutu et je pense que l'enforme n'arrange pas les choses, le col dit bateau ressemble à un col bénitier et dégueule tout ce qu'il peut, ( sans doute l'émotion ) et ça donne une poitrine qui tente de rejoindre le sol. Le low back...ben c'est un low back et je n'arrive pas à me mettre d'accord avec moi même quant à la raison du problème de raccord entre l'avant et l'arrière d'environ 2 cm est-ce ma faute ou celui du patron...je suis incapable de trancher.

Le vrai problème, c'est l'ampleur aux épaules, j'ai déjà un p'tit coté Obélix à la base qui ne se traduit ni dans les tresses, ni dans les rayures..à la limite, la passion du Menhir, mais là, je retrouve le coté curcubitacée de la Léo d'ottobre qui a faillit me faire passer la revue à la déchiqueteuse.

L'avis de M. Furet quand il m'a vue avec le soir, sans appel " c'est pour aller avec ton pantalon de Yogga ? " ( faut visualiser la loque pour se rendre compte de la finesse du compliment, c'est son lunch bag d'avant mais version décath' d'il y a....10 ou 15 ans... ).

Et bah non, ce sera pour le boulot, sous une doudoune, on peut tout mettre on s'en fout !

 

Je n'ai donc pas trouvé ce qui remplacera mes pulls New Bohème...

 

20150308_165451

20150308_165454

 

Maille destock tissu et outfit : mes chaussures de rando Rossignoles, parfaites pour l'accro-branche ! Féminine en toutes circonsances la furette.