En même temps qu'Aubépine, visible ici et là  , j'avais commandé le patron datura, comment ne pas succomber franchement ?

Forte de ma premiere tentative Deer n' Doe, j'y suis aller franco, crash test avec les chutes de l'aubépine de cortège, j'ai tellement adoré cette viscose qu'il était inimaginable de la laisser repartir dans le stock en attendant un hypothètique projet et à vrai dire, en faisant l'aubépine, j'avais stocké le corsage à mtof sur le mannequin par dessus la doublure en microsatin blanc et depuis je n'en dormais plus, tant je trouvais ça plus sympa que le total look...mais bon, porter du blanc en masse à un mariage...ça peut créer des incidents diplomatiques, j'ai donc conservé mon idée première.

Lorsque l'aubépine fut terminée, je me suis précipitée sur le patron datura et j'en ai coupé deux directement, pas de toile ni rien...aië...pas bien, surtout quand on vient de lire le sew-along de la centaurée parut aujourd'hui.

Ce patron est un vrai plaisir, je flippais pas mal entre le col aux découpes triangle, la doublure de l'empiècement haut ( c'est mon enfer personnel les doublures ), l;ourlet rapporté sur des arrondis, bref,en cas d'erreur et avec un tel tissu, je craignais les rattrapages qui auraient pu moisir résultat.

Dans l'ensemble, je l'ai trouvé jubilatoire jusqu'à ce que je doive fermer la doublure rhhhaaa, c'est franchement agaçant ces doublures qui ne correspondent jamais à cause de mon imprécision indécrottable, j'ai du me résoudre à la coudre à la main pour la fermer, ça m'a permis d'obtenir une certaine souplesse de couture et ainsi j'ai pu les faire coïncider alors que sous le pied de biche, cette saleté de micro satin décalait de 3 cm quelque soit la pression ( bon faut dire que mon excelsior n'est plus ce qu'elle était ) ou le réglage de point.

 

J'ai utilisé le microsatin à l'envers pour avoir le même aspect granité que sur la viscose à motif, passepoilé le raccord entre le haut et le bas et j'adore...mais ça a rigidifié l'ensemble et ça fait remonter le tissu, j'ai beau lutter, à moins de me résoudre à la réduction mammaire, ça va être compliqué à supporter.et c'est un peu rageant d'avoir un accord de tissu que j'adore et des pinces qui remontent à longueur de temps.

Je ne me suis pas non plus compliquée la vie, bonne feignasse que je suis, j'ai pris un biais noir pour le col et un biais de satin pour l'ourlet du bas dont la pose avec mon pied de biche défaillant a été une pénitence à elle toute seule, zappé la boutonnière car je craignais par trop le carnage sur la viscose mais comme je suis très cambrée, je vais devoir coudre totalement les deux pieces pour éviter que ça baille.

 

Place aux photos 

100_8779

100_8781

100_8780

 

 

On change d'appareil, l'angle de la photo n'est pas très flatteur pour mes épaules, je tiens à préciser qu'elles ont beau être larges, elles ne font pas quasi le double de mon fessier.( voilà c'est dit )

datura face

 

Et tour de magie, le passepoil dos ne se voit même pas...chazam !

datura dos1