Trop fort le jeu de mot arf, arf arf, je suis au taquet.

 

J'avais le feu vert pour gâter une petite princesse des îles (enfin pas si petite, cf la suite du post )  et je sais pas pourquoi, cette fillette, je l'ai toujours imaginé en petite fringue Martine, sans doute parce qu'elle a un visage d'ange, de grands yeux clairs et souvent les cheveux ramassés en queue de cheval à une époque.

Au début, je me suis précipitée sur ma collec' burda été 2013 pour craquer sur un ensemble de noel finalement short et blouse super mignon ( vous cherchez le lien ? il n'y en a pas ), sauf que j'avais un impératif de temps, le colis devait partir le plus tôt possible, donc choix de tissu forcément issu du stock ( c'est pas comme si j'avais 3 caisses de tissus en même temps ) et je me sentais pas trop de jouer avec les réglages de ma surjeteuse à l'arrache et première braguette, je ne le sentais vraiment, mais vraiment pas, je me garde le privilège de porter moi-même ce genre de foirage annoncé. 

Heureusement, j'avais acheté les deux derniers ottobre enfants ( oui, automne et hiver, mais il arrive qu'il fasse frais en Martinique, si si, il parait même qu'ils mettent des chaussettes en dessous de 24°c ), mon choix s'est arrêté sur la robe chasuble du numéro d'hiver, j'avais du jean blanc en stock, une petite idée des tissus qui pouvaient plaire à maman et pour me mettre la princesse de la poche, des lapinoux de l'ottobre d'automne, héhéhé, je ne recule devant rien.

J'ai du trafiquer le patron qui n'aura plus grand chose à voir avec l'original, normalement prévu en 20 pièces puisqu'intégralement doublé, pour m'épargner des coutures et gagner du temps, j'ai quasi tout coupé sur pliure, comme je n'allais pas la doubler, j'ai transformé la doublure en enforme et redessiné le col car il me semblait très échancré et je voulais que la robe soit portable sans débardeur ou chemise et enfin comme c'est une fillette plutôt grande pour son âge et très élancée, j'ai pris du 128 pour la longueur et 124 pour la largeur, mais je pense qu'elle va etre tout de même un peu trop longue et trop large et bricolé une fausse encolure parce que je trouvais que c'était un peu trop blanc.

Je suis très satisfaite du résultat, j'ai presque les boules de ne pas avoir 6 ans, par contre, mon rafistolage de patron m'a compliqué la tache pour la mise en place de l'enforme ( que j'ai bêtement transposé de ma robe préférée fait-main ). Je pense que j'ai un pâté sur les épaules, comme c'est un tissu stretch et que je l'ai beaucoup manipulé, je ne suis pas trop sure de moi et je m'en suis aperçue au moment du repassage pré-emballage ( ô rage, ô désespoir ) j'ai triplé le lapin et je l'ai collé pour être sure qu'il ne s'effiloche pas à l'usage et j'ai craqué sur un papillon de feutrine fixé avec une pression kam pour qu'on puisse l'enlever avant lavage ( feutrine orange dans la machine à laver = imprimé papillon sur tous les autres vêtements, c'est son grand frère qui va être content ) et mes boutons pommes qui attendent leur heure depuis si longtemps ont trouvé leur place pour une ambiance potagère. Ça a été un vrai plaisir de faire cette robe, j'espere qu'elle sera ( outre portable ) au goût de la fillette.

Pour les photos, vous aurez peut être remarqué que je travaille un peu mes effets, sauf que décérébrée que je suis, je n'ai pas eu le temps de lui passer un coup de fer avant le shooting.

100_8686

100_8690

100_8687

100_8689

100_8688

100_8691

tissus : jean strecth de chez destock tissu, tissu à motif faut que je regarde, papillon feutrine et boutons pomme de mon stock.